Logo


Le média global de référence du secteur de l'iGaming et des Skill Games.

Vilotte, sur le décret: « Un site qui contrôlerait, même indirectement, un événement ou un club ne peut proposer de paris sur ces derniers »

Publiée le 03 nov 2010 // Droit-Législation, Infos

Le décret relatif au contrôle indirect d’un opérateur de paris sur un organisateur de compétition, ou réciproquement, a été signé en fin de semaine dernière. Nous en parlions déjà il y a quelques jours sur ce site.

Un texte qui ne laisse pas Jean-François Vilotte indifférent. Il s’exprime sur le sujet dans Le Parisien:

« Les acteurs d’un événement sportif ne peuvent parier sur son résultat, et on ne peut pas parier sur n’importe quoi. C’est l’Arjel qui fixe la liste des compétitions et les éléments de score sur lesquels on peut parier, les résultats devant être proclamés par les organisateurs sportifs, qui deviennent des acteurs juridiques responsables via le droit d’exploitation. De plus, un site qui contrôlerait, même indirectement, un événement ou un club ne peut proposer de paris sur ces derniers. »

Pour donner un exemple précis, le site Sajoo.fr, détenu en partie par le groupe Amaury, ne peut pas proposer de paris sur un événement tel que le Tour de France, organisé par Amaury Sports Organisation. Roselyne Bachelot a demandé au président de l’Arjel des propositions pour que des dispositions opérationnelles de prévention soient mises en place, précise Le Parisien (édition imprimée).

Actualités similaires: